Aude à la joie !

C’est en ce frais mois de février qu’une envie de soleil frappe à la porte de notre Arno. Ne pouvant le laisser partir tout seul, nous nous obligeons à le suivre sur les routes du Languedoc-Roussillon.

N’étant pas partis au soleil durant les vacances de Noël, il flottait à la maison comme une envie de voyage. Les enfants pas très chauds pour une grosse vadrouille hivernale… Le nouveau chauffage stationnaire (chinois) demandant à être testé… Des amis qui se laissent tenter par l’aventure en groupe…

Nous voici sur les routes en direction du sud. La carte de France de la météo ne donne qu’une petite zone avec une garantie (ou presque) de soleil sur la semaine. C’est décidé, nous irons vers Bézier/Carcassonne et Perpignan.

Le bilan du voyage est tout de même conséquent, 2072km de parcours en 8 jours de voyage, pour quelques 28h52. Un véritable régal, qui se traduit une nouvelle fois par une belle carte de voyage.

Il n’aura pas fallu longtemps pour trouver du soleil. La pause du soir se fera au bord de l’Ain vers Chazey Sur Ain. La fraicheur du soir justifie la sortie de notre sac à feu (à retrouver ici) pour nous réchauffer un peu. Alors profitons-en pour cuisiner également.

Le lendemain, la pluie nous rattrape, la fraicheur aussi. La pause de midi, non loin du magnifique viaduc du Pont du Gard, se fera sous quelques gouttes (notre visite du Pont du Gard est à retrouver ici).

Quelques kilomètres de plus suffiront pour nous offrir les premiers rayons de soleil et un bord de mer resplendissant. Nous voici face au petit village de pêcheurs de La Tamarissière à côté d’Agde. Il s’agit de l’embouchure du fleuve Hérault.

La soirée se passera tranquillement non loin de la mer, à côté d’un des canaux d’alimentation du canal du midi. Avec en prime une tentative infructueuse de pêche à la ligne pour manger un poisson bien frais… Ce n’est pas grave. Comme le dirait Jean Galfione, l’essentiel c’est de participer.

La soirée étant un peu fraiche. Nous sortons le mini barbecue et en profitons pour concocter un petit dessert à base de bananes et de chocolat fondu. Nous découvrons également la joie de l’eau chaude pour la vaisselle… Un véritable luxe.

La nuit était un peu fraiche, mais grâce au chauffage stationnaire récemment installé (à lire ici) l’ensemble était supportable, le soleil du petit matin suffit à vite réchauffer l’atmosphère.

Sophie avait comme une envie de nature et de visite. La Réserve Naturelle du Bagnas étant juste à côté, nous irons y faire un tour. Sur la carte une jolie balade semble possible le long du canal du midi… le chemin n’est plus, la végétation a repris ses droits, nous mettons 30 minutes pour faire 500m dans la broussaille. La pause de midi se fit sur une petite clairière au bord de l’eau.

Promesse de l’après midi, une virée pour découvrir une collection privée à Valras Plage. Pas une collection de tableaux, de vases en céramique ou de tapis d’orient. Pour attirer les enfants, il faut bien plus que cela. Nous voici en route pour le musée du jouet et de la maquette, une collection privée de jeux en briques LEGO.

Une très belle collection privée sur plus de 200m² de surface. Des conceptions et mises en scène réalisées avec beaucoup d’amour et de passion autour d’éléments de la marque LEGO. Plusieurs records du monde y sont montrés. Les photos ne sont pas autorisées durant la visite. Vous pouvez retrouver plus d’informations sur le site du musée ICI.

En fin de parcours, il est proposé des tables avec quelques 2000 briques pour laisser libre cours à notre imagination. Nous nous sommes prêtés au jeu et nous nous sommes lancés sur un concours architectural.

Profitons de cette douce fin de journée pour faire quelques pas sur la jetée.

La suite du périple se fera en groupe. Un nouveau véhicule nous rejoint, Marco est venu de Franche-Comté lui aussi, avec à son bord Clémentine, Virginie, Clovis et Stéphane. Nous poussons nos véhicules jusqu’à Coursan pour découvrir le petit lac salé, le parcours sportif qui l’entoure et un grand parking en herbe qui nous servira de bivouac pour la nuit.

Sur la journée de mercredi, la météo n’est pas aussi idyllique que nous l’aurions voulu. Il faut se décider et choisir une destination. La cité médiévale de Carcassonne nous fait envie… Il pleut sur toute la journée. C’est peut être pertinent de s’y rendre pour s’abriter plus facilement que si nous étions en pleine montagne en cas d’entrée maritime (oui c’est comme cela que l’on nomme la pluie légère qui s’abat sur vous en Bretagne…).

Après cette belle visite, nous sommes à la recherche d’un bel endroit pour la nuit… sous le soleil si possible, mais la météo annonce du vent fort. Nous nous dirigeons vers Tuchan et son ancien château Cathare d’Aguilar.

La nuit sera particulièrement ventée, nous nous étions mis à l’abri derrière une ligne d’arbustes. Mais le vent a changé de direction en cours de route. Le toit relevable Zillka-Mobile se lève très haut en comparaison à un Westfalia. La prise au vent est plus importante… vers 2h30 du matin, la lourde décision est prise. Nous faisons descendre les enfants vers nous et baissons le toit. La fin de nuit sera longue, à quatre sur le lit banquette.

Depuis l’achat d’Arno, c’est seulement la deuxième fois que nous devons faire descendre les enfants. La première fois étant en République Tchèque en 2017 (Une aventure à suivre ici).

Petite mésaventure qui ne nous empêchera pas de passer un très beau début de journée autour de ce château majestueux et de faire, à pied, la petite boucle de 2.7km qui propose une vue à 360° autour de l’édifice, tout en profitant du panorama sur les sommets enneigés des Pyrénées.

Le ciel se lève, du bleu apparait dans les nuages. Avec une accalmie côté météo, nous profitons de ce milieu de semaine pour… prendre un bain !

Il y a quelques temps, nous regardions un youtubeur/voyageur contempler le lever du soleil depuis une source d’eau chaude dans les Pyrénées dans un paysage enneigé. On s’était alors dit que c’est une expérience que nous voudrions aussi vivre et surtout partager.

C’est ce que nous avons fait à Rennes-Les-Bains. Cette petite commune de l’Aude, proche de Limoux, est connue depuis l’antiquité pour ses sources d’eau chaude. C’est toujours une station thermale. Dans les Pyrénées, il existe plusieurs sources naturelles librement accessibles. Celle de Rennes-Les-Bains avait l’avantage de ne pas être trop loin de là où nous nous trouvions… et dans une zone climatiquement clémente à ce moment.

L’eau sort à environ 30/35°. La baignade est gratuite, le cadre sympathique bien qu’en contre-bas de la route. Cette source a, parait-il, des bienfaits sur la peau. L’eau de la rivière devait être à 5 ou 8°. La température ambiante à 11°. C’est un peu frais pour se déshabiller, mais une fois dans l’eau, c’est un véritable régal. Nous resterons presque deux heures à patauger tout en discutant avec un érudit sur la culture Cathare et l’histoire de la région. Un véritable bon et beau moment. Les enfants sont ravis, les grands aussi.

La suite de la visite ne se fera pas très loin, avec une certaine envie de découvrir les trésors cachés de Rennes-Le-Château. Ce village qui a fait couler tant d’encre autour des secrets de l’Abbé Saunnière.

Avec la petite visite, nous ne trouverons pas le trésor des Templiers, pas non plus les richesses des Cathares, la tour Magdala et la villa Béthanie. L’histoire et la légende qui gravitent autour de l’Abbé Bérangère Saunnière serait un peu trop longue à écrire ici. Si vous voulez vous plonger au cœur de cette intrigue qui pourrait faire vaciller (ou pas) l’église chrétienne telle que nous la connaissons, il suffit de taper le nom de ce village sur votre moteur de recherche ou de vous laisser guider sur les nombreuses vidéos qui parlent du sujet.

Il est tard, c’est déjà l’heure de trouver un point de chute pour la nuit. C’est du côté de Serres que nous trouverons refuge. Au bord des champs, sur les hauteurs, nous sommes bien. Nous en profitons pour cuisiner un délicieux cassoulet acheté un peu plus tôt dans la semaine lors de notre visite de Carcassonne. Il aurait été dommage de ne pas goûter à ce plat typique en allant par là-bas.

Malgré un ciel brumeux au petit matin, le soleil ne tarde pas à nous faire un coucou. Il est hélas déjà temps de penser à remonter un peu en longitude. Nous visons une plage pour passer la journée au bord de l’eau. Ce sera la plage de Villeneuve-Lès-Maguelone. Un endroit magnifique, juste derrière l’étang de Pierre Blanche. A deux pas de la cathédrale de Maguelone et sa petite ile le long de cette langue de plage entre Sète et Palavas.

Mais le chemin se mérite pour aller se dorer la pilule au soleil, il faut emprunter une passerelle qui… se fermera automatiquement à 17h00, vous empêchant de passer si vous n’êtes pas dans les temps. Nous sommes hors saison, le parking est gratuit, un des avantages de voyager dans les zones touristiques en hiver.

Effectivement, pour être restés jusqu’à 17h00, la passerelle quitte son logement journalier pour permettre le passage des bateaux durant la soirée. Nous avons vu de l’autre côté des personnes qui se sont fait « piéger », ne pouvant plus traverser.

La fin de journée est proche. Il est temps de trouver un campement pour la nuit. Nous roulons un peu vers le nord pour trouver refuge entre canaux et étangs vers Aigue Morte.

Nous profiterons de la soirée pour jouer et surtout pour cuisiner tel des baroudeurs. Au menu, saumon au citron et aux herbes cuit au feu de bois sur notre petit barbecue.

Ce petit feu de bois a le quadruple avantage de nous réchauffer le soir quand la température baisse, nous permettre de mijoter de bons petits plats, nous permettre de faire cuire de l’eau pour la vaisselle sans consommer de gaz, occuper les plus jeunes à l’installation du camp pour aller chercher du bois. Que des avantages, nous vous disions.

Samedi matin, déjà, la semaine est passée à une vitesse folle. Nous prenons la route de Cavaillon pour proposer la via ferrata aux plus jeunes… Nous serons 5 à prendre le départ. Rosanna prendra la poudre d’escampette au premier échappatoire. Le reste du groupe fera l’intégralité des deux parcours, y compris la petite phase en ramping dans la partie dite spéléo.

Nous en profiterons pour tester nos nouveaux kits de via Edelrid. Ils sont ergonomiques, très agréables à utiliser et particulièrement maniables. Un lien en bas de page pour avoir des informations.

La suite du chemin sera un peu plus chaotique. Alors que nous sommes sur l’A7 en direction d’Orange pour passer la nuit au bord de l’espace naturel de l’étang salé de Courthézon, une voiture nous percute par l’arrière. le conducteur s’est assoupi au volant.

Pas de blessé, que de la casse matérielle. Nous resterons tout de même près de 1h30 au bord de l’autoroute, le temps de l’intervention des secours, de la gendarmerie et du dépannage.

Nous reprendrons la route, en roulant un peu plus doucement. Mais profiterons tout de même de notre point de chute nocturne.

Sur la route du retour, nous irons également du côté de Lyon le temps d’une pause midi le long du canal de Jonage.

Voilà que cette aventure touche déjà à sa fin. Notre voyage aura duré 8 jours. Nous aurons passé 7 nuits en van, fait presque autant de feux le soir… et garderons en tête un paquet de souvenirs.

Pour ce qui est de la conduite, les vacances ne seront pas de tout repos. Un peu plus de 28h de conduite effective sur 1 semaine de voyage, cela fait beaucoup de temps passé au volant.


Quelques liens utiles

Pour les fans de briques de construction, voici le lien vers Le Palais de la Maquette.

Pour préparer votre séjour à Carcassonne, voici le lien vers l’Office du Tourisme.

Si votre truc, c’est les châteaux Cathares, alors les informations sont ICI pour le château Aguilar et pour les autres.

Pour en savoir plus sur les thermes de Rennes-Les-Bains c’est par ICI ou par LA.

Pour découvrir Rennes-Le-Château c’est par ICI.

Le secteur de Villeneuve-Lès-Maguelone se visite par ICI ou par LA.

De façon générale, l’office du tourisme pour le Languedoc-Roussillon c’est par ICI.

Des informations sur la via ferrata de Cavaillon ICI ou LA.

Des informations sur nos nouveaux kits de via EDELRID CABLE KIT6.

Pour suivre Gregsway, créateur digital (Youtubeur/voyageur/découvreur) sur Instagram ou sur Facebook. C’est entre autre lui qui nous a donner l’envie de découvrir ces sources chaudes.


En espérant que ces quelques lignes vous aurons plu. Ne pas hésiter à Commenter et à Partager

Abonnez-vous à ArnO pour suivre nos aventures !

Retrouvez-nous aussi sur Facebook et sur YouTube

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.