La Bretagne décousue

Covid oblige, pas de grande virée en van à l’étranger cet été 2020. Mais ce n’est pas pour autant que nous délaissons ArnO’ et notre mode de vacances favori. Une nouvelle fois, voici le récit de vacances en plusieurs phases…

Une nouvelle histoire en plusieurs temps… le voyage d’ArnO’ en Bretagne en mode multi-conducteurs. Lilian (oui c’est moi) a eu le droit durant l’été 2020 de faire une virée dans les Alpes pour goûter à l’alpinisme (les récits de cette virée sont à suivre sur Il y a le soleil, les étoiles et la neige). Sophie se retrouve donc avec les deux loulous à envisager une traversée de la France en mode vadrouille. Une traversée c’est un peu trop rectiligne pour ArnO’, alors voici le récit d’un zig suivi de multiple zags.

Le cheminement est plus que scabreux en Bretagne car il retrace l’ensemble des visites et autres déambulations que nous avons faites en famille ou juste en couple. Vous pouvez d’ailleurs faire un tour avec nous sur les sites d’escalade de Bretagne en suivant ce lien C’est chaud la Bretagne.

Les aléas du direct font que des photos sur une carte SD d’un smartphone disparaissent facilement. Beaucoup plus facilement que ce que l’on pense. C’est pourquoi nous sommes toujours à la recherche des images prises sur le début du parcours… Les images représentant nos virées des premiers jours seront donc des photos attrapées sur Internet.


Etape 1 – Direction Dijon.

Comment ça ? Dijon n’est pas le chemin le plus direct pour aller en Bretagne ? Voici ArnO et toute la troupe au Muséum d’Histoire Naturel de Dijon.

Une étape, mais pas un coup de cœur. La mise en scène est jolie, le cadre pas mal et la visite rapide.

La soirée se déroule calmement au bord d’un lac sur les hauteurs d’Avallon dans l’Yonne. Le long lac du Crescent est un lac artificiel qui a la particularité d’être à cheval sur le département de la Nièvre et de l’Yonne dans le parc naturel régional du Morvan.


Etape 2 – Passage dans un autre temps à Avallon.

C’est une des grandes surprises de cet été. Un musée pas comme les autres, le musée du costume d’Avallon. Une pépite créée et gérée par des sœurs passionnées et généreuses. Une visite privative avec une collection très riche de costume du 18eme jusqu’au années 50.

Pas grand-chose sur le net pour ce musée, nous pouvons vous inviter à retrouver deux trois informations sur le site de la ville d’Avallon ( Par Ici )

Les enfants sont ravis de ce moment de découverte, Rosanna a eu des étoiles dans les yeux en sortant de là… des robes de princesses, des accessoires de reine…

Le reste de la journée se déroulera sur les bords de l’Yonne sur la plage. La plage de Mailly la Ville au cœur du nivernais.

Avec baignade surveillée, jeux, aire de pique-nique, golf miniature, restaurant snack et véloroute à proximité, c’est un bel endroit pour profiter d’un moment de détente sous le soleil durant une traversée de la France en Van.

Pour la fin de soirée, nos vadrouilleurs reprennent la direction de la région parisienne pour profiter du feu d’artifice de Mennecy, toujours annoncé sur internet, malgré la situation sanitaire. Avec un bon audio guidage téléphone avec Lilian pour trouver le bon endroit du spectacle et un possible endroit pour se poser le soir. C’est chose faite au bord d’un étang.

Il y a déjà beaucoup de monde et des jeunes. L’ambiance est certes bonne mais n’inspire pas le calme souhaité pour une bonne nuit. L’idée est donc d’aller plus loin par la suite. Mais avant, il est temps de se rendre à Mennecy pour le feu d’artifice.

21h00 – sur place avec le pique-nique opérationnel, mais pas grand monde, voire personne autour.

22h00 – toujours pas foule pour ce grand spectacle.

23h00 – toujours rien, et de plus en plus de crainte sur un plantage complet de la soirée. Pourtant le site internet de la ville annonce toujours cet événement.

0h00 – Toujours rien, il est temps de prendre une décision. C’est le départ.

La soirée semble être annulée. Mais rien n’était précisé sur les outils de communication de la ville de Mennecy. Ce n’est pas grave, il existe un point de repli pas trop loin. Direction Chevanne pour retrouver des amis.


Etape 3 – La vie de château

C’est deux nuits qui seront passées à Chevanne avec en prime une belle visite du château de Mennecy avec la visite des lieux en barque.

Photo téléphone Rosanna par sms

Il est déjà temps de prendre la route. Sophie a vu un beau lieu pour le couchage près de Rennes. Avec dans l’idée de faire des visites dans cette zone.

Le coin du soir est joli. Le cadre presque bucolique… les idées de visites fusent. Mais avec la proximité de notre point de chute chez mami, les enfants commencent à s’impatienter. La décision est prise. Direction les grands parents pour le plus grand plaisir des petits.

La suite de vacances est en mode sédentaire avec les petits plaisirs de la vie en Bretagne, plage, visite, balade et repos…


Etapes 4 – Le retour de Papa

Voici le retour de Lilian en famille après une courte escapade à Chamonix (récits à suivre ici).

C’est donc maintenant que je redeviens le narrateur de ce récit en immersion !!

En étant tous les quatre, nous poursuivons notre bout de route de vacances avec son lot de visites et de découvertes, dans la belle maison de vacances bretonne. D’ailleurs, si vous cherchez un point de chute à la frontière des Cotes d’Armor et du Finistère, je vous donne une adresse en fin d’article.


Etapes 5, 6, 9, 16…. – La suite sur place

Alors dans le désordre mais toujours avec autant de plaisir nous avons fait…


Passage obligé par le village de Meneham dans le Finistère.

C’est un hameau en réalité, il dépend du village de Kerlouan, un lieu de vie qui fut village de pêcheurs, zone de garde douanière, habitat de paysan-goémonier… et surtout cadre naturel extraordinaire.

Ce petit village a entièrement été réaménagé avec une grosse campagne de restauration entre 2004 et 2009. Il est aujourd’hui dans son état d’origine avec de belles maisons en pierres, des toits en chaume, une « rue » de boutiques artisanales et son fameux poste de garde entre les rochers. Photo typique des cartes postales du coin.

Les toitures en chaumes sont vraiment remarquables.


Les Aber et les dunes de Plouescat.

Ça ferait une belle chanson, et dans la vraie vie, c’est super joli aussi.

Voici les Aber :

Et voici les dunes de sable de Keremma :

Ça paye pas de mine, mais c’est le plus long cordon dunaire de sable de Bretagne. Dit comme cela, c’est tout de suite plus imposant. D’une superficie d’environ 185 hectares, il est la propriété du conservatoire du littoral depuis 1987.

C’était la journée crêpes. Crêpes le midi entre nous dans un délicieux endroit à deux pas du port du Correjou ou Korejou, à Plouguerneau.

Il s’agir de la Crêperie Le Lizen, que nous vous conseillons pour son décor extérieur mais aussi pour sa partie intérieuer. On vous met le lien en bas de page.

Le port de Correjou, ou une autre notion du paradis.

Crêpes le soir, aussi, avec les grands parents qui nous ont rejoints et sont repartis avec les enfants. C’est donc en amoureux que nous retournons aux dunes de Keremma. Nous en profitons pour faire des photos et jouer avec les ombres.

C’est vraiment un chouette coin. De l’autre côté de la petite rivière, de nombreux couples ou petits groupes étaient aussi là pour profiter des couleurs du coucher de soleil. C’est un coin qui doit être bien pour le van, à retenir aussi.


Une partie de pêche.

Oui, Il est un petit plaisir que nous avons à chaque passage en Bretagne. Celui de profiter de l’estran, la place laissée par le marais quand elle est basse, pour emporter épuisette et autre crochets à la rencontre des habitants comestibles des rochers.

Cette année, nous avons cherché des coques, des crevettes grises et des araignées…

On n’a pas forcement eu de tout en nombre… Voire même pas du tout. Si vous voulez en savoir plus, allez faire un tour sur le récit de nos pêches à pied A la pêche aux moules moules moules !


En avant les pirates.

Puisque nous parlons de la mer et de la pêche. Nous avons aussi goûté au plaisir de la balade en mer en kayak. Sur une journée complète, au départ de la plage du Tresmeur à Trebeurdun, nous avons navigué l’équivalent de 9km autour de l’Ile Millau et de l’Ile Molène.

On vous raconte tout cela en détail sur l’article Des pirates en kayak !


Des visites à n’en plus finir…

Brest et sa rade, avec une visite du port de plaisance et du port maritime.

Emilian avait deux espoirs sur cette journée : voir le bateau de Mike Horne qui avait passé quelques mois ici et apercevoir le remorqueur Abeille Bourbon.

Mike était parti en direction du grand nord quelques jour plus tôt… et l’Abeille Bourbon, son port d’attache habituel est en travaux, est loin au fond du port maritime.

Nous en profiterons tout de même pour visiter le musée de ma marine dans l’ancien fort du port militaire.

Une belle balade qui devait s’achever par la visite du port militaire et de la télécabine… Devinez quoi, le port militaire est fermé pour cause de COVID, la télécabine en travaux.

On n’aura pas tout fait ce que nous voulions mais c’était bien tout de même.


Etant à côté de Brest, nous en profitons pour visiter les abords de Plougastel Daoulas et la pointe de l’Armorique avec son fort militaire. Nous passons aussi par le port de Porzmeur.


La visite d’une savonnerie.

Perdu dans les bois, à la limite du petit village de Plufur, nous avons rencontré Bruno dans son laboratoire de La savonnerie de l’intendant, avec son produit Le Vrai Marseillais / Savon breton artisanal. Ce père de famille a lâché sa vie d’avant pour fabriquer lui-même son savon et les vendre entre autre sur les marchés.

Nous avons d’ailleurs écrit un petit article à ce sujet dans la partie ArnO’Curieux de notre blog. Le texte est disponible Le savon ça glisse !

Une véritable découverte, un bon moment, une belle rencontre, ça fait partie des souvenirs plaisants à garder.


Des petits cailloux qui forment une montagne.

Au chapitre visite, nous jouons les aventuriers sur le Sillon du Tablert, une flèche littorale de galets et de sable. Elle fait une longueur totale de 3.2Km pour une largeur de seulement 100m.

Et devinez quoi ? nous avons tellement bien préparé notre virée que nous voici devant le Sillon à marée haute. Depuis quelques années, une brèche s’est formée et à marée haute, ben, ça ne passe pas.

Pour se venger, nous avons passé un délicieux moment cocasse sur la terrasse de la crêperie juste au-dessus.


Un gros gouffre invisible.

Sur les conseils avisés de mami, nous cheminons vers Plougrescant pour y découvrir le gouffre du même nom. Du même nom ou pas tout à fait, il est aussi surnommé le gouffre de la baie d’Enfer. Un gros nom pour designer des roches ciselées et déchirées où s’engouffrent furieusement vent et mer, même par temps calme.

Un bel endroit, des rochers à n’en plus finir et une vue hors norme. Voilà comment nous pourrions décrire ce lieu.

En fait nous avons mieux que cela à vous offrir. Voici quelques photos ;

Sur place, de petite crique de galets qui nous appelle pour un concours de sculpture.

Nous en aurons bien sûr profité pour monter sur presque tous les cailloux qui passaient par là. C’est un des rares endroits où en regardant les maisons et le paysage, nous nous disions que nous nous verrions bien habiter là, plus tard.

D’ailleurs, une des photos typiques des cartes postales de la Bretagne provient de cet endroit… bien sûr, fidèles à nous même, nous ne l’avons pas vue. Alors je vous mets une photo du net.

Belle balade à vous aussi.


On fait de l’art.

Je ne sais où, Sophie avait visité une galerie d’exposition où des artistes présentaient des tableaux montrant sous leurs meilleurs angles des algues et autres morceaux de flore marine sur le sable. Mi sculpture, mi carte postale, mi peinture… des éléments graphiques.

Du coup, nous nous sommes dit qu’il y avait un marché pour cela.

Voici notre collection printemps été 2020.

A votre bon cœur messieurs dames. La mise à prix est à 15€ la carte postale avec encadrement.


Sur le chemin du retour mais dans les aires.

Il est déjà temps de faire la route dans l’autre sens pour rentrer à la maison. Une route que nous ne ferons pas en ligne droite. Et profitant de l’anniversaire d’Emilian, nous testons la chute libre.

Une véritable chute qui vous fait tomber sur l’équivalent de 4000m en quelques secondes. On vous dit tout On s’envoie en l’air !


La vie de château.

Rosanna aime beaucoup le monde des princesses, l’univers de la beauté. Il était presque tout naturel de passer par les châteaux de la Loire durant le retour.

Comment ça, c’est pas le chemin le plus direct ? mais si… en van tout est direct.

Notre cible était, le château de Chambord.

Une bâtisse splendide avec de beaux jardins à la Française.

Une architecture incroyable (même si ce n’est pas forcement notre trip). Dedans comme dehors, et quand je vous dis dehors je voulais surtout dire en haut sur la toiture.

Ce serait un peu long de vous raconter toute l’histoire du château dans cet article. Alors si vous voulez en savoir plus, venez faire un tour On a visité Chambord.


Dans les vignes à Troyes.

C’est la dernière nuit que nous passons dans le van avant d’arriver à la maison. Par curiosité et pour la découverte nous voulions essayer un agri-camping ou un accueil à la ferme. Sur la route Lilian cherche des lieux qui paraissent pas trop commerciaux. Un endroit avec des animaux, des choses à regarder… le temps passe, les kilomètres aussi… Rien ne nous saute au yeux. Après un moment de recherche deux cibles se distinguent. Une ferme avec un âne et une belle vue… et un viticulteur dans le village de Riceys, village également connu pour un rosé du même nom. Le choix est fait (sans aval des enfants, ce sont les parents qui conduisent).

Pour cette dernière nuit, la douceur de la météo nous permet de rester tardivement dehors. Nous en profitons pour s’essayer à la photo de nuit.


Voilà le dernier jour de notre fabuleux voyage. Nous reprenons la route de la Haute-Saône avec, à nouveau, de merveilleux souvenirs dans la tête.

Vivement le prochain départ !


Infos et ressources utiles:

Musée de la marine de Brest pour les amateurs d’histoire.

Réserves Naturelles du Sillon du Talbert pour les amoureux de nature

Si vous recherchez un petit endroit fort sympathique pour la nuit (ou plusieurs nuits) voici un AirB&B qui est top Beau Studio en Bretagne.

Crêperie Le Lizen lien vers FB et site internet ICI.

La maison Walczak histoire de découvrir les vins de Riceys.

Retrouvez aussi les récits de nos visites sur les articles dédiés à ce périple :

On a visite Chambord / A la pêche au moules moules moules ! / Le savon ça glisse ! / Des pirates en kayak !


En espérant que ces quelques lignes vous aurons plu. Ne pas hésiter à Commenter et à Partager.

Abonnez vous à ArnO pour suivre nos aventures !

4 commentaires sur “La Bretagne décousue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.