On a visité Chambord

En rentrant de Bretagne durant l’été 2020, nous voulions varier les plaisirs et changer de nos aventures verticales. Nous avons donc pris la direction de Chambord pour vivre une vie de château !

Oui, nous avons visité Chambord. Sous un soleil de plomb, nous avons réussi à « trainer » les enfants dans un lieu historique et culturel de renom. Cela fait un moment qui nous lorgnions un peu sur les châteaux de la vallée de la Loire. Une idée de van tour des châteaux était même en maturation, mais là, en rentrant de la Bretagne, nous n’avions pas le temps de faire de longs détours pour assouvir notre curiosité. Après une nuit sur les hauteurs de Lhomme nous voilà à quelques encablures du château.

Le ton est donné dès l’arrivée, vaste foret, grand parc, belle demeure… Même de loin ce château en impose. Côté stationnement, il ne faut pas se leurrer, sauf à marcher un moment ou à venir en vélo, les parkings à proximité sont payants.

Il existe quatre lieux de stationnement. Le P0 à 600m du château et en plein soleil pour un tarif de 6€ la journée (été 2020). Le P1 à peine plus loin mais accessible uniquement au minibus et autocar7. Le P2 Véhicules Légers à 750m du château accessible aux véhicules de moins de 2.10m de hauteur. Le tarif est de 4€ la journée. Le P2 Camping Car pour les véhicules habitables ou ceux faisant plus de 2.10m pour un montant de 11€ la journée. Il est toléré d’y passer la nuit mais ce n’est pas une aire de stationnement longue durée, aucun service n’est proposé.

Avec ArnO et faisant moins de 2m, nous privilégions le P2 Véhicules Légers pour la journée et avons suivi les conseils… en payant dès l’arrivée ce qui évite les files d’attente du soir.

Nous voici maintenant devant le château.

Un peu d’histoire… Positionné dans la région naturelle de la Sologne à 14km de Blois et 164km de Paris, le château de Chambord a été construit au cœur du plus grand parc forestier d’Europe. Le lieu était déjà occupé dès le moyen âge avec la présence d’une motte féodale puis le château du comte de Blois. Les travaux débutent au XVI siècle sous l’impulsion de François 1er. Son histoire fut chaotique, laissé à l’abandon, presque oublié, restauré à plusieurs reprises. Il faudra attendre 1930 pour que l’état français rachète l’édifice au prince Elie de Bourdon pour la modique somme de onze millions de Francs-Or. En 1981 le domaine est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Pour la visite, le tarif est de 14,50€ (été 2020) avec un pass Jardin + Château. Plus que des mots, voici une série de photos de l’extérieur.

En route vers des Jardins à la française… Au printemps 2017, Chambord a retrouvé ses jardins. 600 arbres, 800 arbustes, 200 rosiers, 15 250 plantes délimitant les bordures et 18 874 m² de pelouses ont été replantés en quelques mois. Un chantier éclair après 16 ans d’études pour une restitution quasi à l’identique des jardins imaginés sous Louis XIV. Magnifique !

Avec 426 pièces, 83 escaliers, 282 cheminées… le château de Chambord et son architecture grandiose rivalisent avec celui de Versailles ! 60 pièces sont en visite libre, nous en avons parcouru une bonne partie, mais pour être honnête, pas l’ensemble. La visite avec deux loulous n’est pas aussi aisée que cela. Une collection de 4 500 objets d’art à découvrir dans des appartements superbement remeublés.

Si vous regardez bien les photos, des petites salamandres apparaissent fréquemment. François 1er avait choisi cet animal comme emblème. Il est dit qu’il y a plus de 300 batraciens sur les plafonds de l’édifice.

Nous retenons deux endroits à ne pas manquer, l’escalier central et le parcours sur les toits.

Le double escalier, un ouvrage révolutionnaire pour l’époque. Inspirée par Léonard de Vinci, cette ingénieuse spirale ajourée à deux rampes dessert les étages dans un immense donjon carré comme un écrin. On peut monter de chaque côté sans jamais se rencontrer tout en se suivant des yeux.

Une fois arrivé sur les hauteurs du château, il est stupéfiant de voir que Chambord est aussi beau d’en haut que d’en bas. On y retrouve un foisonnement de tourelles, lucarnes et cheminées tranchant avec la sobriété des façades. De là-haut, où se dresse la tour lanterne, la vue sur le parc et les jardins est panoramique.

Une bien belle découverte qui s’est soldée par une bonne glace dans le parc. La chaleur était écrasante, mais le bleu du ciel donnait au château une allure encore plus magique.


Voici une série de liens qui peut vous intéresser :

Pour en savoir plus sur le château de Chambord vous pouvez aller sur le site du château.

Vous pouvez aussi organiser votre séjour sur le site de l’office du tourisme du Val de Loire ICI ou celui de Blois LA


En espérant que ces quelques lignes vous aurons plu. Ne pas hésiter à Commenter et à Partager.

Abonnez vous à ArnO pour suivre nos aventures !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.