Sors, sors, sors !!

Une fois n’est pas coutume, nous avons profité de l’été pour découvrir plein de trucs franchement sympas et la maison de vacances du père Fouras en fait partie ! Pour une fois, la clepsydre était de notre côté et nous avons pu prendre le temps, du bon temps.

Cela faisait quelques temps que les enfants nous sollicitaient pour passer à portée de roue de La Rochelle. Le retour de Bretagne cet été aura eu raison de cette envie. La proximité avec le fameux Fort Boyard sera donc une excuse pour visiter l’estuaire de la Charente et la baie entre La Rochelle et l’Ile d’Oléron.

Nous voici prêts pour une belle nuit à côté de Fouras au bord de la plage, à proximité des Carrelets de Fouras et d’un petit village de Kairn…

Nous passons, rapidement par la pointe de la Fumée sur la route submersible qui mène au Fort Enet et en profitons pour observer le travail des mytiliculteurs sur les casiers à moules en nombre à cet endroit.

La fort Enet est situé sur le rocher du même nom. Un peu à l’image du fort Boyard son voisin, il est entouré d’eau… mais lui peut se visiter à marée basse. Le fort actuel est construit après la bataille de l’île d’Aix qui s’est déroulée dans la rade de l’île d’Aix, face à l’embouchure de la Charente. Le fort d’Énette, comme on disait à l’époque, devait protéger l’Arsenal de Rochefort créé en 1666 (merci Wiki).

Après cette pause iodée, nous prenons la route pour Oléron et allons visiter Boyardville, ce n’est même pas une blague. Situé sur Oléron, Boyardville était le village d’habitation des ouvriers lors de la construction du fameux fort Boyard, c’est également là qu’étaient stockés les matériaux nécessaires au chantier.

Nous en profitons pour visiter le port, faire un plouf avec SixA… C’est aussi de cet endroit que partent beaucoup de bateaux pour visiter le fort Boyard. Visiter ou plutôt faire le tour du fort. Car celui-ci ne se visite pas à moins de faire partie de l’équipe de tournage de l’émission ou d’être un des candidats. Nous découvrirons aussi plus tard un endroit mystérieux où il se passe des trucs étranges.

Lors de la visite du marché de Boyardville, une rencontre fortuite m’indiquait qu’il ne fallait pas quitter l’ile sans se rendre sur une plage non loin de là, compter un certain nombre de pas sur le sable et regarder en direction du fort Boyard pour voir quelque-chose d’incroyable… une vue… une lumière, un phénomène que j’ai eu du mal à raconter aux enfants. Mais aussitôt ce début d’intrigue relaté aux petits, le jeu est en place et la curiosité prend le dessus. Nous voici en quête de ce lieu mystérieux.

Nous trouvons la plage, nous comptons les pas dans le sable, nous attendons l’heure précise indiquée… et … rien. Ou plutôt si. Un zodiac noir arrive à grande vitesse (enfin façon de dire, la règlementation indique une limitation à 5 noeuds/9kmh sous les 300m du rivage). Les enfants ne comprennent pas. Quel intérêt a cette embarcation à ce moment précis de l’intrigue ? Il faudra dévoiler notre jeu. La plage, les pas dans le sable ne sont qu’une excuse pour embarquer sur ce zodiac et partir pour un nouveau voyage.

Car oui, tout a été inventé. Le lieu en question était le point de chute d’un rendez vous pris plus tôt dans la semaine pour visiter le fort Boyard depuis la mer avec Discovery-Voile. Emilian étant fan de bateaux à voile, nous cumulons l’occasion avec une découverte pas comme les autres, un tour en mer en voilier. Le coup de la plage et des pas à compter est une astuce du vendeur pour trouver facilement le lieu de ralliement.

Le zodiac ne sert que de transfert vert un magnifique voilier rouge, le Discovery, un bateau pouvant accueillir 12 personnes, et aujourd’hui, nous faisons partie de l’équipage.

Le capitaine et son second (Pierrick et Lola) regorgent d’anecdotes sur le bateau, la baie et le fort. Ils nous laisserons aller à l’avant du voilier… Voire même prendre la barre quelques minutes pour surfer sur les vagues. Un véritable régal.

Après quelques passages de vagues un peu remuantes, nous voici à portée de voile du fort. Les enfants n’en reviennent pas, nous non plus.

Nous ferons le tour de l’édifice pour en admirer les formes arrondies et la posture imposante. Un fort construit sur des hauts fonds, une langue de sable appelée la « longe de Boyard ». Une construction qui date du 19eme siècle pour défendre le grand arsenal de Rochefort. Un fort dont la vie ressemble plus à celui d’un bibelot qu’à un édifice important de la défense nationale. A peine sa construction achevée, il était déjà presque obsolète. Il servira quelques années de prison avant de tomber à l’abandon de longues années pour enfin se révéler en décor étonnant pour le jeu télévisé du même nom dès 1990.

En faisant le tour de l’édifice, nous observons les dégâts causés par l’eau sur les pierres de taille. Nous découvrons aussi une vaste plateforme en métal, peu visible lors des émissions télé, qui sert de ponton d’accostage, de base de vie, de zone technique et de stockage des génératrice pour l’électricité. Il existait par le passé un brise lame et un quai de déchargement, mais la mer et le temps en ont eu raison. Un gros projet de reconstruction est d’ailleurs en cours par le département pour redonner à ce fort ses lettres de noblesse architecturales.

C’est une incroyable découverte pour nous, dans des conditions parfaites. Le temps est beau, la mer est calme, le bateau agréable, l’équipage prévenant et positif. Nous étions 8 adultes et 4 enfants sur ce voyage et nous sommes tous revenus avec le sourire et des étoiles dans les yeux.

Durant le tour de découverte, nous avons appris que cela faisait deux jours que la navigation n’était pas possible à la voile et que l’équipage était en attente. Il est déja temps de laisser Discovery sur sa bouée d’amarrage et de remonter dans le zodiac en direction de la plage. A peine débarqués, un autre groupe prend place pour vivre une aventure identique.

Cette petite virée en mer était très agréable et ne regrettons pas les presque 2 heures de navigation. Nous avons croisé plusieurs gros bateaux qui visitaient aussi le coin. Pas de regret, le petit voilier était la bonne solution pour nous. Une visite et un mode de déplacement que nous recommandons. Nous vous mettons le lien vers Discovery-voil en bas de page.

Poursuivant notre épopée nautique, nous profitons de la présence dans le secteur pour aller à Rochefort, découvrir l’arsenal historique et surtout l’Hermione… Ce bateau est une réplique du navire de guerre français L’Hermione, un trois-mât carré, en service de 1779 à 1793, reconstruite par l’association Hermione-La Fayette dans l’ancien Arsenal de Rochefort à partir de 1997 et lancée en eaux salées le 7 septembre 2014 (re-merci Wiki).

La visite de la grande corderie royale et de l’Hermione elle-même étant conditionnée au Pass Sanitaire, nous ne ferons que le tour par l’extérieur, mais le spectacle est déjà formidable.

Pour plus d’information, en bas d’article se trouve un lien vers L’Arsenal de la mer qui gère et organise les visites des différents lieux qui constituent l’arsenal de Rochefort.

Nous laissons ce petit coin de Charente avec le bonheur d’avoir découvert un chouette endroit. Une destination que nous n’avions jamais visitée et où nous reviendrons pour approfondir nos découvertes.

Ce périple fait partie d’une aventure plus vaste où nous avons parcouru plus de 5000km en France. Le récit sera bientôt en ligne sur Arnovoyages.


Infos utiles

Lien vers le site de Rochefort Océan sur le Fort Enet ICI

Lien vers Discovery-Voile PAR LA

Arsenal de la mer C’EST PAR ICI


En espérant que ces quelques lignes vous aurons plu. Ne pas hésiter à Commenter et à Partager.

Abonnez vous à ArnO pour suivre nos aventures !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.